Communiqué de Presse

1ère édition du « Baromètre socio-économique des entreprises de mareyage »

***

Soutenue financièrement par FranceAgriMer, l’Union du Mareyage Français publie la 1ère édition de son « Baromètre socio-économique des entreprises de mareyage » réalisé par la Banque de France. Support d’information à destination des adhérents de l’UMF, cette étude dresse également un certain nombre de constats, que l’association souhaite partager plus largement au sein de la filière et auprès des pouvoirs publics publics.

***

L’épidémie de la covid-19 a pointé la nécessité de disposer de données économiques fiables et récentes afin d’en comprendre les dynamiques, et d’en tirer les enseignements nécessaires.

La publication par l’UMF de la 1ère édition du « baromètre socio-économique des entreprises de mareyage » s’inscrit dans ce cadre. Réalisée par la Banque de France à partir des bilans 2019 d’un échantillon représentatif de 215 entreprises, l’étude détaille ainsi près de 110 indicateurs et ratio d’analyses du secteur. Les performances du mareyage y sont également comparées à celles de l’industrie agroalimentaire, et de l’ensemble de l’économie française.

Ce baromètre apporte un éclairage précieux et robuste sur les dynamiques du secteur. Il confirme en particulier les tendances renforcées par la crise de la covid-19 :

  • Une activité à très forte utilisation de main d’œuvre ;
  • Une valeur ajoutée captée en large partie par les charges de personnel, laissant une très faible place à l’autofinancement;
  • Une rentabilité comparativement très faible et en baisse, la rendant sensible aux moindres évolutions de coûts.

Invité à s’exprimer à l’issue de la présentation de ces résultats en conseil d’administration, Frédéric TOULLIOU, Président de l’UMF a ainsi réagi :

« Cette étude constitue un outil précieux à la disposition de l’UMF et de ses adhérents, qu’il convient de diffuser largement. Je souhaite à travers ces éléments que nous puissions faire davantage comprendre le rôle du mareyage au sein de la filière, et identifier avec les pouvoirs publics les leviers à mobiliser pour s’adapter aux évolutions auxquelles nous faisons face ».

La synthèse de l’étude est disponible en cliquant ICI.